C1.3 - Energie solaire sans métaux rares : rêve ou réalité ?

Philippe C. Gros

Résumé

Les cellules solaires de troisième génération possèdent une transparence, une efficacité à faible luminosité et une adaptabilité à l’habitat.

Cependant elles utilisent comme composants principaux, des métaux rares et onéreux. La conférence traitera de nos travaux visant à les remplacer par des métaux abondants pour produire des dispositifs plus éco-compatibles.

Ceci implique de relever un grand nombre de défis qui seront exposés.

Dr Philippe C. Gros, Directeur de recherche CNRS,

philippe.gros@univ-lorraine.fr

Laboratoire Lorrain de Chimie Moléculaire (L2CM) – UMR CNRS-Université de Lorraine (7053)

Faculté des Sciences et Technologies –  54506 Vandoeuvre-lès-Nancy

En pratique

ENSG – Amphi G