CP2 - Les hélices au pays des molécules

Jeanne Crassous - Univ. Rennes, CNRS, ISCR (Institut des Sciences Chimiques de Rennes) — UMR 6226

Résumé

La chimie jette parfois un oeil dans le miroir. A l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes, nous nous intéressons aux molécules chirales, dont la structure est dissymétrique (non superposable à son image dans un miroir). Nous synthétisons par exemple des hélicènes, qui sont des hydrocarbures aromatiques en forme d’hélices, et dont certains spécimens émettent de la lumière. L’arrangement moléculaire dissymétrique de ces molécules chirales permet de polariser circulairement cette lumière, c’est-à-dire de l’orienter selon des directions bien particulières. Cette caractéristique pourrait permettre de se passer de filtres, qui diminuent l’intensité lumineuse, et d’éliminer les lumières parasites dans les diodes électroluminescentes.
Cette présentation sera axée sur la chiralité, son historique et son importance dans le monde vivant. Les différentes formes de molécules chirales seront également illustrées ainsi que leurs propriétés vis-à-vis de la lumière (propriétés dites chiroptiques) et les applications qui en découlent.

Références
1) A. Collet, J. Crassous, J.-P. Dutasta, L. Guy. Molécules Chirales : Stéréochimie et Propriétés. EDP Sciences, 2006.
2) K. Dhbaibi, L. Favereau, J. Crassous, Enantioenriched helicenes and helicenoids containing main-group elements (B,Si,N,P), Chem. Rev. 2019, 119, 8846-8953.

Jeanne Crassous est Directrice de Recherches au CNRS. Elle a obtenu sa thèse de doctorat en 1996 sous la supervision du Professeur André Collet (ENS Lyon, France); son sujet était la détermination de la configuration absolue du bromochlorofluoromethane (CHFClBr), une des plus petites molécules chirales. Après une année comme enseignante en classes préparatoires et un stage postdoctoral dans le groupe du Professeur François Diederich (ETH Zurich, Switzerland), où elle étudie la chiralité des fullerènes, elle obtient en 1998 un poste de Chargée de Recherches au CNRS dans le Laboratoire de Chimie de l’ENS Lyon. En 2005, elle rejoint l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes. En 2013, elle devient membre distinguée de la Société Chimique de France (SCF). Son groupe étudie divers aspects liés à la chiralité (dérivés d’hélicènes métalliques, systèmes π-conjugués chiraux pour des applications en opto-électronique, aspects plus fondamentaux liés à la chiralité comme la violation de parité).

En pratique

Mardi 2 novembre 14h00 – 15h15

Sciences Po
94 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny
54000 Nancy