C2.1 - Les "Superalliages" : des matériaux métalliques à utiliser à plus de 1000°C !

Patrice Berthod

Résumé

Aux hautes températures de fonctionnement de certains moteurs ou procédés, la plupart des métaux et alliages habituels sont déjà fondus ou se déforment trop rapidement, même les aciers hautes performances.

Grâce à leurs fabrications et à leurs compositions innovantes, les « superalliages », riches en nickel ou en cobalt, repoussent très loin les limites d’utilisation des métaux en terme de température, de propriétés mécaniques et de résistance chimique. Après une revue simple et rapide des phénomènes mécaniques et chimiques se produisant à haute température sous contrainte et en milieu corrosif, nous verrons comment leur constitution permettent aux superalliages de résister à tout cela, notamment aux sévères sollicitations mécaniques auxquels ils sont exposés dans les parties les plus chaudes des turboréacteurs, exemple emblématique exploitant les propriétés hors normes de ces alliages.

Diaporama

Lien vers le diaporama de la conférence

Patrice Berthod est Maître de Conférences HDR en Chimie des Matériaux  à la Faculté des Sciences et Technologies de l’Université de Lorraine  et à l’Institut Jean Lamour.

En pratique

ENSG – Amphi G